Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par Michel de Bruxelles

     

 

 harceler

C'est malheureusement banal. Et c'est malheureux, justement parce que c'est banal.
Il vaut parfois mieux être sourd quand l''on se promène dans certains quartiers de Bruxelles.

Originaire de Louvain, une étudiante flamande l'a expérimenté
en s'installant du côté de la place Anneessens. Insultes, sifflets, drague lourde... : elle a fini par se demander si, comme beaucoup de victimes au fond, ce n'était pas un peu de sa faute. Si c'était sa façon de s'habiller, de marcher... Elle a, du coup, décidé dans le cadre de ses études de tourner un documentaire sur ce thème. On y voit la jeune fille déambuler dans son quartier et subir les assauts verbaux, plus vulgaires que respectueux, des jeunes ou vieux du quartier. Triste à souligner, mais la plupart des "intervenants" trahis par l'objectif de la caméra cachée sont... d'origines diverses, ce qui ne déresponsabilise pas pour autant les belges "pure souche" dont le vocabulaire de certains intervenants ferait rougir de honte leurs parents. "Neuf fois sur dix" les mots irrespectueux viennent de... nouveaux horizons", explique Sofie, qui refuse cependant d'emblée d'être taxée de raciste.
"Ce n'est pas typique de Bruxelles, voyez Anvers, mais c'est typique pour les quartiers les plus pauvres, les quartiers avec beaucoup d'hommes un peu machos." Il est vrai que si le taux de chômage est de 7% en Belgique et de 20% à Bruxelles, il est ici, de près de 50%.

Ce type de comportement ne doit pas être impuni, a déclaré l'échevin de la ville de Bruxelles, Philippe Close, au JT de la RTBF, hier midi. Une condition toutefois : l'auteur doit être pris en flagrant délit. Et là, putain, c'est pas gagné !
                           
                d'après l'article de : Fabrice Voogt du journal "Le Soir".

Voilà un "fait divers" qui va faire les choux (de Bruxelles) gras d'un certain Bart De Wever tellement désireux "d'investir" notre belle capitale que pourtant il exècre.

Samedi 28 juillet
En relation avec ce reportage, la journaliste Camille Wenaers (Le Soir) se fait aborder. "Tiens, on me siffle et on me demande de monter dans une voiture : et là, je suis à Uccle, quartier "bon chic, bon genre de Bruxelles."

"ouvrier en colère"
Après réflexion, je me dis que, alors que je partage l'inquiétude des personnes apostrophées de manière peu élégante, il faut, aussi, éviter l'effet extrême, à l'américaine, où un homme qui regarde une fille dans un ascenseur risque un procès pour harcèlement sexuel.
En tout, il faut un juste milieu.

Commenter cet article

Cyril LAZARO 27/07/2012 13:58


Au delà du manque de respect entre les êtres humains, cela démontre que nous devenons des proies pour nos semblables. Très alarmant, et cela se généralise partout.

SCANGA André 27/07/2012 12:09


Ne crois pas que le "mauvais langage" soit le seul fait des Belges ! Moi qui habite Marseille (France du Sud) je capte des conversations qualifiées de "bas fonds" ! En revanche, je ne vois pas la
relation entre chômage important et propos orduriers. Si l'éducation a été de qualité dans sa jeunesse, par la suite que l'on soit en activité professionnelle ou en recherche d'emploi, la langue
(l'organe et l'expression) ne doit pas remuer à tort et à travers, blessant au passage celle ou celui qui a respecté les règles élémentaires de courtoisie. Que fait-on en tous pays pour que les
choses changent ? Bonne journée aux Internautes français, belges et autres francophones. DEDOU  de Marseille 15. 

Articles récents

Hébergé par Overblog