Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par

 

 

avion2.jpg

Je vous livre le témoignage, envoyé par un internaute (@scar), sur la difficulté de trouver un job alors qu'il l'a pratiqué de nombreuses années mais que ses compétences sont contestées par des tests subjectifs. 

Contrôleur aérien chez Colruyt
Mais oui, ça existe !

Du moins, c'est l'impression que j'ai eue, et cela au regard des 3 heures de tests annoncés pour faire "atterrir" un plateau de boîtes de flageolets sur une étagère.

Fort de mon désir de ne pas être une charge pour la société (les contribuables) et d'encore me sentir utile à quelque chose, j'ai eu l'audace - sans m'en rendre compte - de postuler un emploi de magasinier-vendeur chez ce géant de la distribution, j'ai nommé Colruyt.

Historique
C'est en jetant, dans un magasin Colruyt, un emballage d'adoucissant dans une poubelle que je dis à un employé : "Je participe à l'effort !", qu'il me répond, "C'est bien, il nous manque quelqu'un au magasin, le gérant cherche une personne en plus."
Emporté par mon enthousiasme du moment, je lui envoie tout de go : "Allons-y !". Quelque peu surpris par mon élan, il m'emmène chez le gérant avec lequel j'aurai un entretien d'une quinzaine de minutes. Celui-me demande au passage quel est mon niveau de néerlandais - la clientèle locale est à trente pour cent flamande - je lui réponds que, ça tombe bien c'est aussi mon niveau et de préciser que je suis toujours capable de m'améliorer rapidement en acquérant le vocabulaire relatif à la fonction.

On lance les moteurs...
Le gérant rentre lui-même ma candidature et une semaine plus tard, une charmante voix d'hôtesse m'envoie "en l'air" en me disant que je pouvais "embarquer" pour une séance de tests.

On arrive sur la piste...
Après, quand même, deux heures de tests devant un moniteur - l'écran, pas l'humain - un dernier clic et me voilà soulagé d'avoir à la fois terminé et d'avoir, le plus honnêtement possible, répondu à une batterie de questions (+- 400) à faire peur à un chômeur même qualifié (pas dans le chômage).

Destination :
Bin, le futur boulot bien-sûr.

Le vol est annulé...
Après être resté en bout de piste, avec en main les dernières factures en attente, le courrier "qui ne sera pas long" arrive.

Avec une familiarité qui se veut rassurante, ce texte commence comme ceci : "Cher Oscar," ... ah, c'est bien parti, je me vois déjà dans le magasin et j'en suis tout chose.
Trois phrases plus loin: "Nous sommes arrivés à la conclusion que votre profil ne correspond pas suffisamment à ce que nous recherchons."... (c'est la lettre qui l'était)

Point final et sans explication aucune.

Pendant un instant j'ai vu rouge comme les prix du même nom.

"Pas suffisamment" veut aussi dire que ça va mais peut mieux faire. Mes espoirs sombraient dans l'océan de l'ironie. Les dix ans passés dans la vente sont en un instant balayés. Je me retrouve meurtri et gisant dans mon incompétence. Tout ça, entre autre, à cause - j'en suis convaincu - de ce maudit test d'intelligence abstrait et spatial.
J'en suis encore à me demander si je suis capable de mettre côte à côte, et à l'endroit s'il vous plait, un paquet de "brochettes de scampis"... ce qu'il m'arrive d'ailleurs de faire convenablement et fréquemment, mais en tant que client, quand certaines marchandises sont mélangées sur les étagères de mon magasin habituel. Et puis, vous avouerez que, même pour un belge bilingue, lire à l'envers et en italique c'est pas évident.

Voilà, on ne m'y reprendra plus à 59 ans (et demi) de vouloir me rendre utile afin, entre autre, de ne pas être une charge pour la communauté. D'ailleurs pour me consoler, le prochain week-end, je vais à Venise avec RyanAir. Oui je sais, le vol aller-retour pour deux c'est 48 euros et un tour de gondole... 120, mais là au moins je ne me ferai pas mener en bateau....
                                                         
                                                                @scar

 

 

Commenter cet article

TRUBLION 22/07/2012 17:54


il fut un temps, c' était les signes astrologiques, puis la graphologie.


C' est du n' importe quoi !


 il me semble qu' une mise à l' épreuve serait préférable !


 c' est à l' outil qu' on reconnait le forgeon

Articles récents

Hébergé par Overblog