Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par

La justice doit répondre à cette question. Six pompiers poursuivent leur employeur (la commune), pour être payés durant leur garde, même lorsqu'ils ne sont finalement pas appelés pour une intervention. Ils ont gagné en première instance devant le tribunal civil de Dinant en Belgique. Ce matin, leur avocat plaide devant la cour d'appel de Liège.

Les pompiers volontaires sont-ils déjà au travail lorsqu'ils sont de garde chez eux avec leur téléphone portable allumé ?  Ont-ils droit à une rémunération normale ?  La question est ici posée pour des pompiers mais elle est transposable à d'autres métiers : médecins, infirmières, protection civile...
Six pompiers volontaires, qui n'étaient pas payés dans cette situation de garde, réclament cinq années d'arriérés pour les gardes non rémunérées. Selon leur avocat, le droit européen assimile ces gardes à du travail, car les pompiers sont à la disposition de leur employeur et ne sont pas libres de leur mouvement. Ils doivent pouvoir rejoindre la caserne en quelques minutes. L'argument est contesté par la commune de Couvin qui estime qu'attendre passivement à la maison ne peut être assimilé à du travail.

Le tribunal de première instance à donné raison aux pompiers. C'est maintenant à la cour d'appel de Liège de se prononcer. Un arrêt très attendu par les 10.000 pompiers volontaires du pays. Et qui pourrait mettre bien des communes en difficulté financière.

                                                François Louis (http://www.rtbf.be)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog