Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par

La fête du travail, telle qu'elle est célébrée de nos jours, tire son origine des combats du mouvement ouvrier pour obtenir la journée de 8 heures, à la fin du XIXe siècle.

Aux Etats-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée du travail à 8 heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là. La grève générale du 1er mai 1886 est largement suivie. Ils sont environ 340.000 dans tout le pays.

A Chicago, la grève se prolonge dans certaines entreprises, et le 3 mai 1886, une manifestation fait 3 morts parmi les grévistes de la société McCormic Harvester. Le lendemain a lieu une marche de protestation, et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse, il ne reste plus que 200 manifestants face aux policiers.
C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait un mort dans le rang des policiers. Sept autres policiers sont tués dans la bagarre qui s'ensuit. A la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort ; quatre seront pendus le vendredi 11 novembre 1887. Le cinquième syndicaliste se suicidera dans sa cellule. Trois autres seront condamnés à perpétuité.

Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l'un des condamnés, August Spies.

"Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui".

Trois ans plus tard, la IIe internationale socialiste se réunit à Paris, à l'occasion du centenaire de la Révolution Française et de l'Exposition Universelle.
Sur une proposition de Raymond Lavigne, elle décide le 20 juillet 1889 de faire de chaque 1er mai une journée de manifestation avec pour objectif la réduction de la journée de travail à 8 heures.




Commenter cet article

DIABLO 30/04/2012 23:25


Salut et fraternité d'El Diablo de passage sur ton blog.

oscar 30/04/2012 18:48


la lutte finale,,, Oui, mais la finale de quoi ? Contre quels ennemis ? Pour le communisme, l'homme est un loup pour l'homme, mais pour le capitalisme c'est le contraire. On est bien avancés.

Articles récents

Hébergé par Overblog