Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par Michel de Bruxelles

 

                  orange pourrieMadame H. a-t-elle eu raison d'accepter l'offre d'un commercial d'Orange venu la démarcher en août ?
Deux mois plus tard, alors que sept techniciens se sont succédé sans terminer le travail, elle a fini par en douter.

Cette dame possède deux appartements et deux téléviseurs dans le même immeuble. Elle se laisse convaincre de mettre des "triple box" dans les deux appartements et signe les contrats.
Première surprise, début septembre, lorsqu'un technicien se présente et décrète qu'il est impossible d'y apporter le très haut débit. Une semaine plus tard, un autre technicien, venu dans l'autre appartement, le contredit. Il effectue les branchements pour les deux appartements mais se montre... pessimiste : la box risque de ne pas fonctionner et, en effet, à peine est-il parti, que plus rien ne marche. Un troisième réussit à tout rallumer sauf le second téléviseur. Les techniciens suivants (sous-traitants) n'auront pas plus de "talent" que les précédents mais demanderont tous d'avancer la somme de 99 euros. Pour l'un de ces techniciens, c'est la "live box" qui est défaillante. Mme H. doit s'en procurer une autre car Orange ne peut pas en... livrer!!! Pour un autre technicien, ou prétendu tel, ce sont les codes d'accès qui se sont mélangés. Son successeur explique qu'il ne connait rien à ce système (fibre optique) car il est spécialiste dans l'ADSL. Les deux derniers techniciens pensent qu'il faut tirer un cable entre le boîtier et la deuxième télévision mais n'ont pas le matériel nécessaire pour le faire. Ils conseillent à Mme H. de s'adresser à un... électricien. Pendant deux mois, cette dame rappelle Orange. On lui demande à chaque fois d'expliquer son problème pour la balader ensuite d'un service à l'autre. Un jour alors qu'elle explique à l'opératrice que le technicien devra sonner, en bas de l'immeuble sur le bouton où figure seulement son nom, sans prénom, celle-ci demande : "Comment épelez-vous "Sans prénom"?  Le technicien appuiera sur la mauvaise sonnette et prétendra que Mme H. n'était pas là. Après intervention du journal "Le Monde", deux techniciens sont venus, enfin, tirer le cable - opération qui a pris quarante minutes - et faire fonctionner les téléviseurs. Et pendant ce temps, son ancien fournisseur, Numéricable, a continué à lui prélever chaque mois le montant de son abonnement qui avait été cloturé.

                   Source : Rafaële Rivais (Le Monde) 

Commenter cet article

Josiane 14/11/2012 21:27


On pique la crise ou c'est le découragement qui gagne?!

Articles récents

Hébergé par Overblog