Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par Michel de Bruxelles

En cette période morose, voilà une bien bonne nouvelle et je m'en félicite.

Alors que les médias nous bassinent, à longueur de journée, d'articles ou de reportages sur les entreprises qui licencient, ce "très Cher Norbert" ouvre les portes de son nouvel entrepôt frigorifique à une... centaine de candidats à un poste d'ouvriers/chauffeurs.

Tout en saluant cette bouffée d'oxygène pour l'emploi...

Historique

...Il est cependant important de rappeler que, pratiquement un an plus tôt, cette même entreprise licenciait une... centaine de salariés, ouvriers/chauffeurs/employés, de son site de Forest à Bruxelles-Capitale. Les médias écrits et télévisés l'ont relaté à suffisance à l'époque et donc ce que j'écris ici n'est un secret pour personne. Je ne fais que rafraîchir la mémoire des internautes. 

Il me faut aussi souligner qu'une partie (infime) de ces salariés du site bruxellois a été réengagée à Zellik, l'autre partie ayant préféré recevoir sa lettre de licenciement en bonne et due forme.

Pourquoi, me direz-vous ? On leur proposait pratiquement le même job à quelques encablures de là. Ils sont fous ces Bruxellois!!! 

Oui mais!!, si Norbert Dentressangle était prêt à réengager son propre personnel qualifié et dévoué bruxellois, c'était à des conditions salariales... honteusement rabotées et des horaires plus contraignants. En quelque sorte, on licenciait à Bruxelles pour réengager à quelques kilomètres, à Zellik, le même personnel, déjà formé, mais avec des salaires amputés, des frais de déplacement plus invalidants et des horaires en dent de scie !!! Bonjour la reconnaissance. 

Pourquoi cette diminution salariale ?

Pour éviter, semble-t-il, des conflits avec les ouvriers/chauffeurs du site de Zellik qui étaient moins bien payés que leurs collègues de Forest à Bruxelles.
Beaucoup de salariés de Forest n'ont pas apprécié cette manière peu honorable de les (re)considérer et ont préféré aller voir sous d'autres cieux des employeurs ayant une vision différente de ce que l'on appelle le respect.

Ce désintérêt !!! des salariés de Forest est donc l'une des raisons pour lesquelles Norbert Dentressangle va engager de nouveaux ouvriers/chauffeurs dans son splendide et ultra-moderne entrepôt frigorifique, semi-automatisé, qui a coûté la bagatelle de 20 millions d'euros...

En y réfléchissant bien, le marché de l'emploi n'y a, sauf erreur de ma part, rien gagné puisqu'on engage en 2012 ce que l'on a licencié en 2011. Quant à N.D, il est gagnant sur toute la ligne. 

Selon les échos que j'ai des délégués syndicaux de Zellik, l'engagement de ce personnel se fera(it) dans le respect le plus total des CCT. Je remercie, chaleureusement, les différentes délégations syndicales qui oeuvrent dans ce sens.

Finalement les larmes de sang versées par beaucoup trop d'ouvriers du site de Forest à... Bruxelles (c'est dur de se faire licencier après 10, 20 ou 30 ans dans le même entrepôt) porteront peut-être bonheur au personnel ouvrier/chauffeur qui oeuvrera à Zellik en... Flandre. Par honnêteté intellectuelle, et cela afin d'éviter un conflit nord-sud, il me faut reconnaître que les candidats francophones, qu'ils soient de Bruxelles ou de Wallonie, sont les bienvenus sur le site de Zellik.

En tant qu'ancien ouvrier en chambre froide, je souhaite beaucoup de chance à ces nouveaux travailleurs et je demande aux délégations syndicales de continuer à veiller au stricte respect du bien-être de ce personnel vaillant qui mérite d'être considéré à sa juste valeur.  

Commenter cet article

* Viviane * 11/11/2012 22:09


oui, j'ai entendu parler de l'emploi de chauffeurs roumains ... payés au lance pierre !

michel de Bruxelles 11/11/2012 21:58


Puisque tu parles des camionneurs de 'Norbert le Rouge", il serait intéressant de voir combien parmi eux parlent le français ? Je me rappelle ce reportage de FR2 sur les chauffeurs d'Europe de
l'Est où Norbert le Rouge a été plus qu'égratigné.

* Viviane * 11/11/2012 21:40


Quand on voit que le chiffre d'affaire de cette entreprise se compte en milliards d'euros, je trouve mesquin d'agir de la sorte pour grapiller quelques sous à ces ouvriers qui doivent
certainement se demander comment boucler la fin du mois ! ... alors que sur la route, j'ai l'impression qu'il n'existe plus qu'un seul transporteur ... celui aux camions rouges !


 


Bonne soirée


 


Viviane.

Articles récents

Hébergé par Overblog