Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par "ouvrier en colère"

parachute.jpgJe lis aujourd'hui, dans le journal "Le Monde", l'article suivant :

"Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 prévoit plusieurs mesures qui auront un impact financier.

 

Indemnités de licenciement
Elles seront soumises à cotisations sociales au-delà de 72.744 euros, contre 109.110 actuellement."

......et c'est une fois de plus la victime, le licencié, qui se retrouve être, encore et toujours, le dindon de la farce. 

En Belgique, lorsqu'un salarié est licencié, non pas pour faute grave, mais bien dans le cadre, par exemple, d'un licenciement collectif, celui-ci est taxé à près de 55%. Prenons un montant brut estimé à 8000 euros, duquel vos déduisez ces 55%, il lui restera en main un montant proche de 3500 euros sur lequel il sera encore taxé lors de sa déclaration fiscale annuelle.
Ce travailleur licencié, qui se retrouvera donc demandeur d'emploi et vivra une situation précaire, recevra, comme un coup de poing, cette double ponction fiscale injuste.

Tout ça pour en arriver à la réflexion suivante.
Un directeur/manager d'une entreprise de type, par exemple, multi-nationale ( Banque Dexia, Norbert Dentressangle...) ayant par sa gestion catastrophique obligé son entreprise à restructurer et à licencier une partie ou totalité de son personnel, recevra sa lettre de licenciement agrémentée de ce que l'on appelle communément un "parachute doré". Le "parachute doré" étant, bien-sûr, son indemnité de licenciement, honteusement confortable, à laquelle il faudra ajouter bonus et autres cadeaux pour "bons et loyaux services".

                   OU EST L'ERREUR ??? 
                                                        
"ouvrier en colère"


 

 9034498-personnage-humain-coup-de-pied-dans-le-derri-re-l-a.jpg

Commenter cet article

nini37 25/10/2011 22:04



Eh bien l'erreur est que le patron, lui repartira avec un gros pactol, alors que le petit ouvrier, lui recevra sa lettre de licenciement et devra aller pointer au chômage, et le gain ne sera pas
le même.  Quelle HONTE!!!!!!


 


Nicole



Articles récents

Hébergé par Overblog