Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par


Arrêté près de Homs, un historien Belge a passé six jours dans deux centres de détention où il a vu des gens battus à mort et torturés à l'électricité.

Pierre Piccinin ne pensait pas qu'il en sortirait vivant. Cet historien belge a été arrêté en Syrie. Après six jours de détention dans deux prisons, il a été expulsé. Spécialiste du monde arabe, ce professeur de l'école européenne de Bruxelles en était à son troisième voyage dans le pays.

Pris pour un agent des services secrets français alors qu'il tente d'entrer dans la ville de Tall Kalakh, il est arrêté et jeté en prison à Homs. Dans le centre de détention, "c'est à la chaîne, ils emmènent les corps... Les gens, on les attache dans les couloirs, puis c'est l'électricité et on les bat à mort. les gens étaient morts dans les couloirs. C'est la torture à la chaîne.", raconte-t-il. "Au début, ils fermaient la porte mais après ils n'ont plus fait du tout attention à moi. je me suis dit que m'ayant laissé voir tout ça, jamais ils n'allaient me laisser partir. Je pensais que c'était terminé pour moi."

Les policiers syriens l'interrogent sur le contenu de sa clé USB. Sur le bureau, il y avait des aiguilles, du sang et des morceaux d'ongle. La nuit, il est passé à tabac.

Transféré quelques jours après dans une prison à Damas, il parvient, grâce à l'aide de codétenus, à avoir accès à un portable et à prévenir les autorités belges qui réussissent à négocier sa libération.

Pierre Piccinin était initialement plutôt favorable au régime de Bachar el-Assad. Il appelait en effet sur son blog ( http://www.pierrepiccinin.eu) à se méfier de la propagande issue de l'opposition et à ne pas surestimer l'ampleur de la rébellion. Son dernier séjour l'aura vacciné contre le régime. "Je pense que je me suis trompé, il faut savoir, surtout dans des cas comme ça, reconnaître ses erreurs."  


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog