Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MICHEL DE BRUXELLES

MICHEL DE BRUXELLES

Prenez du rire, des larmes, un soupçon de réflexion, des coups de coeur ou de colère, de l'étonnement, de l'abattement, du social, des infos marrantes, insolites, scientifiques, people, sérieuses. Mélangez le tout et découvrez mon blog qui se veut tout public.

Publié le par ouvrier en colère

DSKor3.jpgor2.pngor1

 

 

dore.jpg   Rappelez-vous mon article récent -Ou est l'erreur- dans lequel je comparais les primes de licenciement du "petit" personnel et les indemnités royales des top-managers.

extrait de http://references.be
Ils quittent la direction d'une entreprise parfois sur un bilan mitigé...Mais ils perçoivent néanmoins un confortable ticket de sortie...
N'entrons pas dans la démagogie facile en se demandant ce que les futurs travailleurs licenciés d'Arcelor pensent de ces pratiques... Il serait néanmoins bon que les entreprises et leur CEO se rendent compte de l'incompréhension totale de ces indemnités invraisemblables pour les (simples) employés.

"Si vous ne payez pas ces top-managers, vous n'en aurez plus. Ils iront ailleurs créer !!! richesse et emplois..."
On entend souvent cette argumentation. Aussi réelle soit-elle, il n'est pas interdit de se poser des questions lorsque le bilan d'un CEO est mauvais ou lorsque la période passée à la tête de l'entreprise est tellement courte qu'il n'a en rien pu réaliser quoi que ce soit en profondeur.

Voici quelques cas de parachutes dorés en 2011...

1.Leo Apotheker, CEO HEWLET PACKARD, 13,2 millions $
   L'Allemand y est resté 11 mois au total. Son bilan, Le titre HP a perdu 46%... Sa récompense? 7,2 millions $ à titre de compensation, 2,4 millions de prime de performance !! 3,5 millions de titres de la société.

2. Anne Lauvergeon, CEO Areva, 1,8 millions d'euros

3. Fernando Rodes, CEO Havas, 12 millions d'euros sur 5 ans.
    PDG du groupe publicitaire de 2006 à 2011. Rodes touchera donc plus en montant de départ que lorsqu'il était réellement en fonction.

4. Dirk Meyer, CEO AMD, 12 millions $.
    Son départ est largement dû aux mauvais résultats du groupe ces dernières années.

5. DSK : retraite annuelle à vie de 318.000 $.
    + Indemnité de départ du FMI : environ 350.000 $




Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog